Nous contacter

Teléphone :
00.58(0)293.431.21.78.

Fax : 
00.58.(0)293.433.41.74

Portable : 
00.58.(0)414.189.18.74

Mail: topazca@cantv.net
Web : www.topaz.com.fr

Adresse : 
Calle Paez - Detras de la Catedral, CUMANA - ESTADO SUCRE - VENEZUELA

 

Contact France :

(+33) 4 66 37 26 03
(+33) 7 78 05 06 32

lilitas2@hotmail.com

 

 

Crédit
Youenn Jacquin

Donc suivante Je orienté dans le Centre clients Bethléem, où puis-je visiter découvrir l'histoire de Bethlehem Steel? Apparemment, pour ne pas la longue prévue Musée national de l'histoire industrielle,Nike Cortez Pas Cher selon les expositions détaillées sur son site Internet. Et même lorsque le musée décide d'effectuer beaucoup plus sur Bethlehem Steel,Adidas Jeremy Scott Pas Cher combien de temps sera jusqu'à ce qu'il soit réellement ouvert? Il regarde ce que le centre des visiteurs serait un endroit parfait pour clarifier ce qui est exactement tout autour. Je ai enseigné l'histoire de Bethlehem Steel depuis de nombreuses années;Ugg Pas Cher il est vraiment une histoire qui mérite dire. Le transit représente un outil facile à mieux comprendre l'astronomie, et peut-être que l'appel est associé, bien sûr,Parajumpers Pas Cher avec la réalité que le transit de mardi sera probablement le seul particulier de nombreux verra jamais.Shox Pas Cher Cependant le taux de participation a montré que les gens peuvent néanmoins être fascinés par une chose aussi simple que de prendre un regard sur les cieux et émerveillé par la science derrière un minuscule point noir fonce à travers l'espace entre la droite de la Terre ainsi que le soleil. Pour être déductibles,Moncler Pas Cher vêtements et articles ménagers donnés à la charité doit généralement être en excellent état utilisé ou beaucoup mieux.Polo Ralph Lauren Pas Cher Un des vêtements ou des ménages élément pour lequel un contribuable réclame une déduction de plus de 500 $ n'a pas à répondre à cette norme si le contribuable comprend une évaluation certifiée de l'article en utilisant le retour. Choses ménagers intègrent meubles,Nike Free Run Pas Cher d'accessoires, de l'électronique, des appareils et des draps.
CUMANA

CUMANA : La belle coloniale

Première ville fondée aux Amériques

Eglise Vénézuela

Carte du Vénézuela : Cumana

Coucher de soleil sur Cumana Vénézuela


GENERALITE DE L’ETAT DE SUCRE

Longitude : 64 ouest, Latitude: 10 nord
Situation géographique : Extrême Nord oriental du Venezuela.
Côtes maritimes : 705 Km
Côtes fluviales : 60 Km
Habitants : 1.000.000 hab. Cumana : 400.000 hab.
Superficie : 11.800 Km2
 

NAISSANCE D'UNE VILLE

CUMANA détient le titre de la plus vieille ville du continent. Avant même de devenir une colonie espagnole, elle constituait déjà la plus importante communauté autochtone de la côte, alors peuplée d’Indiens Cumanagoto. Bien que sa date de fondation officielle soit consignée comme étant 1521, des missionnaires franciscains y étaient venus dès 1506 pour convertir les aborigènes. La découverte des lits de perles au large de MARGARITA fit bientôt de CUMANA un important centre d’approvisionnement en eau et en esclaves pour cette industrie naissante. En 1569, arrive le premier groupe de colons, et au cours de ses années, deux forts, San Antonio de la Eminencia et Santa Maria de la Cabeza, furent ériges sur les lieux. Ces forts, de même que la ville tout entière, ont maintes fois étés détruits par des tremblements de terre, notamment en 1684, en 1797, en 1853 et en 1929. San Antonio a depuis fait l’objet d’une restauration partielle, mais il reste bien peu de chose de Santa Maria dont les ruines jouxtent l’église Santa Inès.

SITUATION

ORIENTE désigne la région Nord-Est du VENEZUELA. Son long littoral en bordure de la mer des Caraïbes attire les vacanciers sur les innombrables plages bordées de cocotiers de l’Etat de Sucre. CUMANA, capitale de l’Etat de SUCRE, se profile à l’embouchure de la rivière Manzanares. Avec un important port de pêche, terminal de ferry, une gare routière des grandes lignes d´autobus et depuis peu aéroport international, constitue une excellente base de départ pour partir à la découverte des parcs nationaux de la baie de Mochima, du Golfe de Santa Fe et de Cariaco, de la péninsule de Paria ou de l´île de Turuepano jusqu´à Macuro où débarqua Christophe Colomb lors de son troisième voyage en 1498 après être passé entre le Delta de l´Orénoque et l´île de la Trinité (TRINIDAD) et le continent qu´il reconnut d´ailleurs pour une île qu´il nomma « Isla de Gracia » pour la beauté de sa nature et la grâce des indigènes qui la peuplait.
On peut s´inspirer des parcours cheminés voilà deux siècles par le savant Alexandre de Humboldt en compagnie du botaniste français Aimé Bonpland – dont le récit publié à Paris, écrit en français à leur retour « Voyage dans les régions équinoxiales du Nouveau-Continent (1799-1800).

CLIMAT

Le soleil brille presque toute l´année sur Cumana réchauffant la mer jusqu´à 24 degrés à 26 degrés. La température moyenne est de 34 degrés. Le climat est agréable et sec et il fait bon vivre sous la caresse des alizés. Toute la région est située en dessous de la ligne virtuelle de déplacement des cyclones. La végétation et les précipitations sont rares en zone côtière mais la nature devient verdoyante, parfois selvatique sitôt que l´on s´élève au-dessus du niveau de la mer et les nuits peuvent être fraîches dans les montagnes. On passe en quelques heures et l´espace de quelques kilomètres de l´Aloe Vera et des Cactus entourant les salines d´Araya, aux rizières, bananeraies et cañaverales (plantations de canne à sucre) de Cariaco, aux cocoteraies et à la jungle de Paria, aux plantations de cacao et café pour finir dans les immensités du Delta et ses canaux bordés de Palmiers Moriche base de la civilisation des indiens Waraos.

GASTRONOMIE

Son marché très coloré aux senteurs enivrantes, vous amène au quartier des épices aux couleurs d´arc-en-ciel, une palette de fruits et légumes remplissent votre panier au goût tropical (la passion, mangues, coco, papayes, ananas etc.) Un vrai bonheur pour choisir son poisson (mérou, vivaneau, soleil, thon, tazard etc.…) une variété de crustacés pour déguster une bonne paella marine (gambas, crevettes, calamars, moules et coquilles Saint jacques). Les ruelles du marché nous emportent dans une spirale tropicale. Casabe: (mot indien caraïbe) grande galette de manioc mesurant jusqu´à 1 m de large. Cachapa : crêpe sucrée et épaisse de couleur jaune à base de farine de mais. Empanada : crêpe à base de farine de blé, fourrée de fromage, viande ou poisson et frite. Arepa : le pain du Vénézuéla, rond comme un béret à base de farine de mais peut être fourrée cela devient un Mac do latino. Sancocho de pescado : le plat typique de l´état du sucre à base de poissons : grosse bouillabaisse avec des légumes et tubercules (ignames, patates douces, dachine etc.…), est faite aussi à base de poule. Papelon : la boisson typique de l´état du Sucre (sucre de canne, mélasse avec du citron, un peu d´eau et des glaçons) boisson très rafraîchissante – se sert dans des pots en terre cuite. Ne pas oublier de boire la fameuse bière tropicalisée et les batidos (jus de fruits naturels).

Maison Cumana Vénézuela

Carro amarillo taxi vénézuela

Plage au Vénézuela

pollo

extérieur maisons au Vénézuela

Rue au Vénézuela

ARTISANATS ET ACHATS

  • Les cigares de Cumana sont renommés, ils sont roulés à la main – Les fabriques sont artisanales, les amateurs pourront apprécier leur saveur et se rappelleront qu'au tant des corsaires on offrait au Gouverneur des cigares de Cumana ou de Cuba.
  • Les cuatros (guitare à 4 cordes) existent de petites fabriques familiales qui se réjouissent de vous personnalisé votre cuatro. La musique bercée de sons africains, caraïbes et amérindiennes, s’entend à chaque coin de rue. Voir chanter et danser les Vénézuéliens aux rythmes de salsa et merengue est un vrai spectacle.
  • Les chapeaux, oiseaux, fines herbes, meubles et objets en bois faits main, hamacs, poteries, macramés, plantes, café, cacao et souvenirs de toutes sortes feront le bonheur de chacun.

HISTOIRE

L´Etat de Sucre est ainsi nommé en l´honneur du Grand Maréchal Antonio José de SUCRE qui fut le bras armé du Libérateur Simon BOLIVAR, héros vainqueur de la décisive bataille d´Ayacucho qui acheva de libérer l´Amérique Latine de la domination espagnole. Il fut le premier président de la république de Bolivie et mourut assassiné à l´age de 30 ans dans les Andes victime d´une conspiration, sans jamais être retourné à sa ville natale de CUMANA. Première ville fondée sur le continent le 27 novembre 1515 par le frère Pedro de Cordoba et un groupe de moines Franciscains qui y bâtissent un couvent et une église dans laquelle fut célèbrée la première messe sur le nouveau-continent.
C´est d´ici que partit le premier projet d´évangilisation du continent et que fonctionna la première école. De là CUMANA tire son nom de la « PRIMOGENITA » la première née.